Clestra-Cleanroom


Vous êtes ici : Accueil | Votre métier | Biotechnologie




Biotechnologie

Biotechnologie

Biotechnologie

Le métier de la biotechnologie exige la construction de salles propres et environnements maîtrisés apparentés dans lesquels on maîtrisera la concentration des particules en suspension dans l'air, la température, l'humidité et la pression.

Les activités de ce secteur sont multiples : laboratoires de sécurité, laboratoires de R&D, unité de production, zone de bioexclusion, animaleries, etc.

La salle propre est protégée par son enveloppe, barrière physique comprenant les cloisons, plafonds, portes et sols entre différentes zones (classées et/ou non classées) qui respectera des critères de conception ou d'exigences bien précis de performances (tenue mécanique, géométrie, ergonomie, comportement au feu, atténuation acoustique, ...).

Les salles propres dédiées aux animaleries de production se définissent au travers de classification de zones à risques de la classe 1 (non susceptible de provoquer à l'homme une maladie) à la classe 4 (susceptible de provoquer à l'homme des maladies graves à l'homme et avec un risque de contamination de l'environnement). Les animaleries en biotechnologie travaillent dans des enceintes dont la classe de confinement est principalement de niveaux A1 à A4.

Les laboratoires de R&D travaillent dans des enceintes dont la classe de confinement est principalement de niveaux 2, 3 et 4 (dénommés L2, L3 et L4).

Dans l'annexe B de la NF S 90-351, les quatre niveaux de 1 à 4 sont proposés associés à des performances techniques croissantes d'installation. La maîtrise des risques principalement au niveau microbiologique concerne les zones classée de niveau 2 à 4.

Dans le secteur de la biotechnlogie, on distingue les zones suivantes :

  • Zone à atmosphère contrôlée où l'on contrôle la contamination particulaire et microbienne afin d'éviter l'introduction et la prolifération de substances pouvant contaminer l'environnement,
  • Zone de confinement dont on cherche à adapter le traitement et la filtration de l'air pour que l'environnement de cette salle ne vienne à contaminer l'extérieur de celle-ci par des agents biologiques,
  • Zone de confinement d'atmosphère contrôlée dans laquelle on cherche à répondre aux exigences cumulées de la zone à atmosphère contrôlée et de la zone de confinement.

On distingue principalement trois types de risques de contamination : par contaminants particulaires, par des agents biologiques et la contamination croisée.

Pour tous les secteurs d'activité des salles propres et environnements maîtrisés apparentés, la norme internationale de référence est la NF EN ISO 14644 qui est complétée par la norme NF EN ISO 14698 traitant de la maîtrise de la biocontamination. 




à voir également